Partageons notre passion du sport !

Paklenica croatie trekking 3eme étape

Croatie

Retour à liste

Présentation

Cette journée sera tout à fait atypique, par son parcours bien sûr, mais aussi par sa difficulté et son paysage. La descente est très importante aujourd’hui et les muscles ont déjà été mis à rude épreuve alors prenez garde.
Vous partez du refuge de Struge, qui est aussi le nom de son propriétaire, avec un souvenir impérissable. Vous devez rejoindre un magnifique et impressionnant rocher que vous apercevez depuis le refuge. Très rapidement vous allez atteindre le Buljma qui culmine à 1394m et qui est très souvent pris à partie par la Boura, vent violant qui ne demande qu’à vous emporter.
 
 
 
 
 
Passé le col, vous entamez une descente dans de nombreux cailloux où le vent devient inexistant. Sur ce versant, vous aurez peut-être la surprise de voir un chamois, ce qui est très rare, l’animal étant beaucoup plus farouche qu’en France. Tout en descendant le paysage alpin disparaît pour vous laisser entrer assez rapidement dans la forêt : son apparition vous enchante à nouveau par sa beauté, la hauteur de ses arbres, et sa fraîcheur. C’est aussi l’espoir d’entrevoir un ours, animal que la plus part des randonneurs ne rencontre pas… Avant l’arrivée à une bifurcation, vous allez rencontrer une petite source très discrète laissant couler doucement une eau tout à fait pure. Cet endroit vous y reviendrez plus tard pour rejoindre le refuge, mais avant cela vous continuez tout droit pour découvrir le village de Marasovici et le sommet de Bojin. Vous êtes en route pour le village donc dans une descente tout à fait acceptable. La forêt est toujours avec vous jusqu’à l’arrivée à Golubinka un point de vue qui est aussi la limite du parc. Vous prenez ensuite à droite à la rencontre des premières maisons éparpillées sur plusieurs centaines de mètres. A ne pas manquer cette magnifique petite chapelle qui cache sur le coté du bâtiment une source d’eau potable. Vous reprenez le chemin en direction de ce rocher omni présent ; attention de bien repérer les balises souvent cachées par les herbes hautes. Pour vous faire comprendre que le rocher ne se laissera pas franchir facilement, un crâne de vache vous sert de balise en entrant de nouveau dans la zone protégée du parc.
 
 
Pour les personnes qui ne sont pas passées par la chapelle, prendre la balise de gauche à la sortie de la forêt de sapins, vous croiserez aussi une source d’eau. Au pied du rocher, le sentier monte irrémédiablement. L’ascension, facile au démarrage, se complique quelque peu mais reste praticable. Arrivée au pied de la falaise, vous apercevez une grotte où l’on peut se cacher en cas d’orage. Vous découvrez également un rocher en contre bas à la forme phallique repris comme symbole sur grand nombre de cartes de la région. Ce rocher est aisément reconnaissable et certaines personnes aiment en tenter l’ascension à mains nues même si ce n’est pas vraiment autorisé. Pour franchir votre sommet, vous prenez ensuite par la droite et vous allez contourner les falaises pour atteindre l’autre coté du versant. A cet endroit très chaud, dû à la proximité de la mer, et très aride, on rencontre des passages d’une verdure étonnante et envoûtante.
 
(***) Vous arrivez maintenant à un croisement que vous prendrez ultérieurement, vous allez au préalable remplir vos gourdes dans une petite cavité qui se trouve un peu plus à droite du sentier balisé. Vous reprenez ensuite votre chemin qui va devenir très exigeant voir dangereux parfois. Rangez les battons dans les sacs si vous ne les avez pas laissés à la bifurcation (ce qui serait une excellente idée) car vous aurez besoin de vos deux mains pour franchir l’essentiel de la montée. Faîtes toujours attention où vous posez vos mains en raison des vipères qui affectionnent cet endroit. L’ascension est alpine et rude parfois, et les bonnes chaussures son essentielles pour tenir sur les larges rochers dont l’érosion est parfois surprenante. L’endroit par contre est splendide et unique formant des hauts pics de calcaire. Arrivé enfin à 1100m d’altitude, la vue se dégage sur l’ensemble du littoral laissant apparaître une grande partie des montagnes du Velebit et quelques îles Croate. De l’autre coté, c’est une vue sur le hameau et les 8 km de la plaine Veliko Rujno. Si l’ascension n’était pas simple, le retour va vous sembler bien pire avec un passage risqué sur une partie de la re-descente de la falaise.
 
 
On peu regretter le manque de ligne de vie à cet endroit bien précis ce qui éviterait à coup sur un certain stress… Cette ascension est d’ailleurs impossible par temps de pluie. Cette épreuve passée avec quelques sueurs froides, reprenez le sentier par la gauche pour retourner à la grotte et à la bifurcation du départ. Au niveau de la grotte prenez à droite pour retrouver le chemin de l’aller. La descente au hameau va vous sembler très facile après ce que vous venez de vivre. N’hésitez pas à remplir vos gourdes de nouveau avant de reprendre la route déjà empruntée ce matin.
Les 300m de dénivelé descendu dans la matinée il va falloir maintenant les remonter jusqu’à la source où vous vous êtes arrêtés. Cette montée n’est pas compliquée mais les efforts déjà fournis vont se faire sentir. Arrivé à la source Strazbenica, il n’y aura plus de montée conséquente et le sentier pour aller au refuge sera maintenant très simple, la seule montée étant au niveau des deux bifurcations en épingle à cheveux une fois passé la rivière. Le refuge n’est plus très loin maintenant et la proximité de la rivière est apaisante sur la fin.
Attention par contre, la personne qui s’occupe du refuge n’est pas vraiment sympathique…..
 
 
(***) Variante pour ceux qui ont le vertige…
Pour ceux qui veulent éviter le côté alpin de ce rocher magnifique mais néanmoins quelque peu risqué, il est possible de faire le tour du rocher sans le traverser. Vous finirez, tout comme les autres, par retourner au niveau de la grotte qui sera aussi le point du retour.
Randonnée avec plusieurs possibilités de variantes, il y en a pour tous les goûts du plus sportif au plus facile. Malgré tout, pour rendre cette randonnée intéressante et intense, il ne faut pas hésiter à partir à la conquête du sommet Bojin Kuk si le vide et la difficulté ne vous font pas peur.

Détails

hors saison hivers
08:00:00
Non
10 m ou km
610 m
1485 m
Turisticka Karta 1/25 000
 
Randonnée qui part du refuge Struge pour aller à celui de Dom U Paklenica

Géolocalisation

Carte IGN

Images

Soyez le premier à commenter



Espace communautaire

Mot de passe:

Actualités

un ouvrage ludique pour adopter son comportement devant un patou

Découvrez les réflexes à adopter
Lire l'article

Dernière sortie

Femme

Les Soirées Estivales du Département 06

Mardi 8 août : Les Soirées Estivales du Département 06, "Théâtre du Cours", 21h, chapiteau de St Dalmas. Entrée libre
Voir la sortie