Partageons notre passion du sport !

GR20 corse trekking 1ere étape

Corse

Retour à liste

Présentation

Départ du refuge de Calenzzana +275m
Arrivée au refuge d’Ortu di Piobbu +1520m

Pour trouver le chemin de randonnée, il vous faudra retrouver la route principale. Vous allez passer devant une station service, puis un bar qui s’appelle « GR20 bar », original !
Tournez à droite, au niveau du bar, ce qui vous amènera à la première balise indiquant le départ de la randonnée.
Cette première journée risque d’être un calvaire pour certains et une bonne mise en jambes pour les autres. Ce n’est pas que le dénivelé soit énorme, ce sont aussi les 15 à 20 kilos que vous promenez sur votre dos qui font de cette ascension une première journée difficile.

 

La note est donnée dès le départ du village. Le dénivelé démarre assez sec, pour diminuer un peu plus loin. Ensuite, c’est relativement régulier jusqu’à l’arrivée des crêtes de Ravalente (capu di u Ravalente). Après le passage des crêtes, vous aurez droit à une légère descente avant de repartir sur les montées. Faites une pose en route, sur le promontoire d’Arghjova, pour admirer Calvi, le littoral et tout le vallon avoisinant.
Jusque là, le dénivelé était correct. Mais, à partir du promontoire, vous allez commencer à vous faire mal aux jambes. Pour accéder au plateau de la Bocca au Saltu, qui se trouve à 1250m d’altitude. Il va falloir y mettre du cœur. Arrivés à la Bocca, une pose semble inévitable. Elle pourra même durer quelque peu, tant le paysage s’y prête, avant de poursuivre jusqu’aux crêtes du Fucu. Pour y arriver, il va falloir grimper encore un peu avant de descendre sur l’autre versant, en forêt. Ce passage est plutôt sympathique et reposant. Par contre, la suite se fait en traversant des rochers et cailloux, avec de temps à autres un câble qui vous aidera dans votre ascension. Ce passage se fait à l’aide des mains, ce qui signifie que le dénivelé est devenu beaucoup plus intense. Ce sera comme ça jusqu’à la crête et vous compterez un peu de temps pour y arriver. Dans cette montée, vous allez laisser pas mal d’énergie, mais ça y est, enfin, vous êtes sur cette crête. Là aussi, une pose n’est pas de trop avant de longer les crêtes du Fucu. Vous reprendrez par une descente avant de jouer avec les dénivelés positifs et négatifs. Le refuge est visible assez vite mais se trouve encore à environ 1h00 de marche. Juste avant d’accéder au refuge, il vous faudra faire le dernier effort, dans la dernière montée, avant de poser votre sac à dos et prendre un repos bien mérité.

L’accueil au refuge d’Ortu di u Piobbu à été plutôt médiocre, voire désagréable.
De plus, il n’y a pas d'eau chaude pour la douche malgré les 3€50 de taxe obligatoire pour le bivouac. Il y a quand même de quoi faire chauffer les gamelles.

Ne comptez pas sur les sources d’eau, ni sur les rivières. A chaque étape, faites le plein de votre gourde, et à chaque refuge si vous doublez des étapes.
Comme pour toutes les étapes qui vont suivre, il est conseillé de partir au levé du jour pour profiter de la fraîcheur de la matinée. Partir plus tard, c’est se confronter à la chaleur du soleil ou aux intempéries qui surviennent le plus souvent en fin de journée.

Détails

de mai à octobre
06:00:00
Oui
11 m ou km
1245 m
120 m
4149 OT 4249 OT 4250 OT

Arrivée à Calvi à 19h30 par le bateau de la SNCM. Il n’y a plus de navette pour se rendre à Calenzana, lieu du départ du GR20. A 20 kms de Calvi, Calenzana sera peut être, pour certains, une mise en jambe avant de démarrer le GR. Il est possible de faire du stop ou de récupérer une navette pour ceux qui arrivent avant.
Pour ceux qui décident de partir à pied, sortez de Calvi pour récupérer la N197 en direction de l’Ile-Rousse et Bastia. Après 3 ou 4 kms de marche environ, prenez à droite sur la D151 en direction de Calenzana. Le village se trouve à une quinzaine de cette bifurcation.
Arrivée au village. La première nuit se fait au refuge municipal de Calenzana. Le refuge est tenu par la mairie qui assure une permanence de 9h00 à 22h00, après c’est freelance !!! comptez 12€ la nuit pour un lit et 3€50 par personne pour le bivouac.
Tous les bivouacs que vous ferez, chaque jour, dans le parc national Corse, seront payants 3€50 par personne.
de Calenzzana au refuge d’Ortu di u Piobbu

Géolocalisation

Carte IGN

Images

Soyez le premier à commenter



Espace communautaire

Mot de passe:

Actualités

un ouvrage ludique pour adopter son comportement devant un patou

Découvrez les réflexes à adopter
Lire l'article

Dernière sortie