Partageons notre passion du sport !

GR20 corse trekking 6eme étape

Corse

Retour à liste

Présentation

Départ du refuge de Ciottulu à i Mori +1991
Arrivée au refuge de Manganu +1601

Depuis le refuge, il vous faudra suivre les crêtes avant de commencer la descente pour arriver au niveau de la rivière le Golo. Au passage, vous aurez certainement aperçu les bergeries en ruine de Tula avant d\'entrer dans un magnifique vallon. Ce vallon qui suit la rivière, ne ressemble en rien aux paysages que vous ont déjà offerts les montagnes Corses. Arrivé non loin d’une croix, le chemin quitte la rive droite et vous dirige vers la rive gauche. Cet endroit est facilement reconnaissable par sa baignoire naturelle et la petite cascade qui se jette dedans. Après avoir traversé la rivière, vous allez continuer à descendre gentiment jusqu’à la bergerie de Radule.

 

A ce niveau, vous allez entrer dans une forêt très agréable et par une légère montée vous diriger vers la station de ski de Castellu di Vergio. Avant la station, vous arriverez sur une route goudronnée. Prenez à gauche pour découvrir ce petit domaine skiable qui n’a pas beaucoup de charme et dont l’accueil des commerçants laisse à désirer. Cependant il y a de quoi se loger, car la station possède un refuge et un hôtel. Il y a de quoi se ravitailler aussi. Certaines personnes feront de cette station une étape supplémentaire. Pour les autres, reprenez la marche le long de la route avant d\'entrer à nouveau en forêt sur votre droite à la sortie de la station. Cette forêt est magnifique, ajourée et entretenue, elle est faite d’arbres immenses qui laissent généreusement passer le soleil. Cette partie est facile, car le dénivelé sur 3 kms est quasiment inexistant. La marche tranquille va soudain s\'arrêter quand il faudra faire cents mètres de dénivelé positif pour arriver, après un petit effort, à la Bocca San Petru, qui se trouve à 1452m d’altitude. De la Bocca, vous aurez une vue unique sur toute les vallées avoisinantes et sur le Capu a u tozzu qu’il va falloir approcher dans quelque temps. Pour continuer la marche, il vous faudra monter sur Serra San Tomaghiu en prenant sur votre gauche en direction du Tozzu. Le dénivelé devient plus dur et il faudra faire environ 450m de dénivelé pour accéder à la Bocca à Reta. Ce dénivelé n’est pas très difficile, mais semble interminable. Une fois arrivée sur la Bocca, vous allez commencer à descendre sur un tapis de pozzines à la rencontre du magnifique lac de Nino. Cette pozzine est une herbe courte, fragile et protégée, que vous allez rencontrer tout autour du lac.

 

Cette herbe est très appréciée des animaux comme les vaches, les cochons et chevaux qui se retrouvent aux alentours du lac pour se remplir la panse. Ce lac est magnifique et nul doute que vous perdrez un peu de temps à contempler ce lac et les animaux qui font aussi le paysage. A la suite du lac, la pozzine se retrouve au milieu d’un marais. Ce marais laisse apparaître des tranchées d’eau ponctuelles : un spectacle unique de la nature. Vous allez ensuite quitter cet endroit magique et reprendre la descente tranquille dans un paysage plus classique jusqu’à la bergerie de Vaccaghja. La longueur de cette étape se fait quelque peu sentir malgré le fait que le refuge soit visible depuis la bergerie. Et ce n\'est pas peu dire, car malgré la vue du refuge de Manganu, il vous faudra encore plus d’une demi heure de marche pour l’atteindre. Pour y arriver, vous traverserez une plaine gigantesque qui semble interminable pour finir dans une dernière partie rocheuse et arriver enfin au refuge.
Cette étape est l’une des plus faciles en terme de dénivelé sur les neuf jours de marche. Mais elle est très fatigante par sa longueur. Il semble évident qu’à la suite d’une marche pareille, le sommeil va venir très vite et c’est tant mieux car il faudra repartir demain.

L’accueil au refuge à été correct et très commercial…...

Ne comptez pas sur les sources d’eau, ni sur les rivières. A chaque étape, faites le plein de votre gourde et à chaque refuge si vous doublez des étapes, surtout que cette étape est relativement longue.
Comme pour toutes les étapes qui vont suivre, il est conseillé de partir au lever du jour pour profiter de la fraîcheur de la matinée. Partir plus tard, c’est se confronter à la chaleur du soleil ou aux intempéries qui surviennent le plus souvent en fin de journée. Dans cette étape, vous pourrez observer vaches, cochons et de nombreux chevaux qui ruminent aux abords du lac Nino.

Détails

de mai à octobre
08:30:00
Non
23 m ou km
644 m
1034 m
4251 OT / 4250 OT

du refuge Ciottulu à i Mori au refuge de Manganu

Géolocalisation

Carte IGN

Images

Soyez le premier à commenter



Espace communautaire

Mot de passe:

Actualités

Décembre à la Colmiane

Le calendrier des festivités pour le mois de Décembre
Lire l'article

Dernière sortie