Partageons notre passion du sport !

Refuge des oulettes des gaubes randonnée

Retour à liste

Présentation

Cette randonnée fait partie du GR10. C\'est un vrai bonheur pour les yeux. Après avoir fait un peu de montée sur la route, une balise du parc national sur votre gauche vous indique la direction du lac de la Gaube. Le début de l’ascension se fait en forêt, en compagnie de la rivière la Grave de la Gaube omniprésente. Certains passages ne vous laisseront d’ailleurs pas indifférents. Le paysage composé d’eau, d’herbes, de feuillus est une merveille. Après avoir fait environ 300 mètres de dénivelé et environ 1 heure de marche, vous allez accéder au lac de la Gaube qui est d’une couleur bleu turquoise. Pour poursuivre, il faudra suivre le GR en contournant le lac par la droite.

 


* Une variante existe en passant par la gauche, en prenant par la forêt. Elle vous donnera une vue unique sur le lac mais ce chemin reste beaucoup plus compliqué et difficile. Certains passages peuvent être même délicats, surtout par temps de pluie.

Par l’une ou l’autre option, vous arriverez de l’autre côté du lac et vous continuerez tout droit en direction de la magnifique vallée de Gaube. Cette vallée se traverse sur 400 mètres de dénivelé et se caractérise par deux paysages différents. La première partie se fait sur un chemin rocailleux, le long des crêtes d’Estibe Aute et des Counillères en compagnie d\'un grand nombre de cascades magnifiques qui se succèdent. De nombreux izards, hors saison estivale, aiment redescendre dans cette vallée, idéale pour ces animaux. La seconde partie de la vallée est un immense plateau vallonné et verdoyant et toujours traversé par la rivière et quelques cascades. C’est ainsi jusqu’à l’approche du refuge des Oulettes, mais il faudra faire encore une centaine de mètres supplémentaires pour y accéder. Ce refuge à été implanté au pied des glaciers du petit Vignemale et du glacier des Oulettes. On peut aussi apercevoir, depuis le refuge, les crêtes de la Hourquette, le petit Vignemale qui est accessible après 3 heures de marche aller supplémentaires en partant du refuge, l’imposante pointe de Chausenque qui culmine à 3204 mètres et le Vignemale qui est l’un des plus hauts sommets des Pyrénées et qui se montre du haut de ces 3298 mètres. Une autre curiosité, ce sont les sillons crées par l’eau de fonte des glaciers, sur un plateau tapissé d’herbes courtes. L’ensemble fait de cet endroit un spectacle de montagne unique qui ne manquera pas d’être apprécié par les amoureux de la montagne et de la nature. Pourtant, il faut apporter ici une note pessimiste. Au dire des anciens, le glacier a déjà perdu, en 30 ans de maltraitance intensive de notre environnement, presque la moitié de sa surfece, ce qui est regrettable.

 


Si vous ne passez pas la nuit au refuge pour attaquer les hauts sommets qui vous font face, vous allez reprendre le chemin de l’aller pour retourner en direction du lac. La descente est facile et s\'effectue toujours dans une nature agréable. La fin du parcours se fera en forêt, où, si vous avez l’œil, vous trouverez certainement cèpes et lactaires délicieux qui sont les deux champignons très appréciés des locaux.

Seul désagrément en ce qui concerne la fin de la descente. Arrivés au lac de Gaube, il peut y avoir une grande affluence en haute saison.

Ceci s’explique par la présence d’un bar restaurant implanté au niveau du lac et du télésiège qui permet un accès très facile au lac après ¼ heure de marche supplémentaire. Etrange pour un parc aussi proche de la nature.

Vous allez partir à la découverte du plus haut et du plus impressionnant sommet des Pyrénées. Après avoir passé le lac de la Gaube, plusieurs prairies, vous allez arriver au refuge pour vous retrouver face au Vignemale. Cette randonnée est assez longue mais le dénivelé est relativement facile.

Détails

de mars à novembre
Non
05:00:00
15 m ou km
1647 OT
655 m
655 m

Pour arriver au pont d’Espagne, lieu de départ de la randonnée, il vous faudra passer par le centre du village de Cauterets. Passez devant la maison de la presse et montez en suivant les panneaux qui vous indiquent « Le pont de l’Espagne ». Arrivés au parking ( payant ), laissez votre voiture et passez à la caisse avec vos affaire de rando. Un moyen d\'y échapper, c’est de partir au lever du jour quand tout le monde dort encore.

Ce parking payant est un affront au randonneur et à la découverte de la nature. Que se soit pour monter au lac de la Gaube, passer la nuit au refuge des Oulettes ou aller au pont de l’Espagne qui se trouve à 10 minutes de la caisse, il vous en coûtera entre 2 et 6 € par personne. Si l’accès à la nature devient payante, où va t’on ??????

Géolocalisation

Carte IGN

Soyez le premier à commenter



Espace communautaire

Mot de passe:

Actualités

un ouvrage ludique pour adopter son comportement devant un patou

Découvrez les réflexes à adopter
Lire l'article

Dernière sortie