Partageons notre passion du sport !

Osogoche trekking Equateur

Equateur

Retour à liste

Présentation

 Agence Chimbonino Equateur

Le trek commence à Atillo Grande au sud de Atillo chico. Demandez l’école Caspicara, et de là prenez la route principale en direction de Macas. Après 10 minutes prenez une petite route sur votre droite qui traverse le Río Atillo. 10 minutes de plus pour arriver à une pisciculture où vous pourrez acheter des truites fraîches. A l’arrière de la ferme, traversez le Río Cachi et suivez le sentier vers le Sud qui disparaît après seulement 100m… Vous vous trouvez au pied du Cerro Baypungu (4120 m), qui s’étend vers le Sud et que vous allez gravir. Le côté Nord-ouest est recouvert d’une forêt de pin. Suivez le bord droit de la forêt pour l’ascension. La pente étant rude, n’hésitez pas à zigzaguer. Votre premier objectif est cette crête au-dessus du Río Cachi qui continue à monter vers le Sud avant de prendre la direction du Sud-ouest. Suivez la crête jusqu’au sommet (de 3 à 4 h selon votre condition physique). Debout sur le sommet vous observerez vers le Nord-ouest la lagune Atillo et Colay, toujours dans cette direction se trouve le cône parfait du Sangay. A l’Est et au Sud-est de nombreuses lagunes, Iguan Cocha, Pucacocha,…, à l’Ouest le Río Bolsa Huaycu et vers le Nord-ouest le Chimborazo… Pensez à prendre un panoramique…


Continuez vers le Sud en passant par les sommets Los Sasquines. Après une heure de marche vous arriverez à la base d’une petite falaise sur un terrain boueux, contournez-le par l’Est (sur votre gauche), puis prenez vers l’Ouest pour en traverser une partie. Il y a quelques endroits parfaits pour camper et vous pouvez prendre de l’eau dans les petits ruisseaux qui alimentent le Bolsa Huaycu. Après avoir passé le petit marais, vous verrez un col entre les sommets marqué 4348m et 4377m sur la carte IGM. Il y a quelques confusions sur les noms des différents sommets mais les locaux les nomment respectivement Achipungu et Sasquines. Il faut 30 minutes pour rejoindre le col à 4200m d’où vous pourrez les lagunes d’Osogoche. Après le col il y a des endroits plus agréables pour camper près d’un petit ruisseau. La route descend gentiment le long d’un sentier de mouton au Sud-ouest vers la vallée du Río Osogoche. Quand vous serrez au-dessus de la lagune Magtayán, vous pourrez choisir de descendre vers la communauté d’Osogoche vers le Sud- ouest ou de descendre vers la lagune vers l’Est. A Osogsche suivez la route pendant 3 à 4 heures jusqu’à Tortoras pour retourner vers la pan-americana. De Tortoras un bus par tout les jours tôt le matin, mais vous pouvez négocier facilement l’heure de route jusqu’à la Pan-americana à un propriétaire d’une camionnette.

 

Commodités : les conditions de logement dans cette zone sont très rustique mais authentique. Vous pouvez passer une nuit dans une Choza, habitation typique des indiens. Los Saskines à Atillo Chico est un restaurant qui offre, pour 2$ par personne, le couchage. A Tortora pour 1 $ Pedro Cajilema ou Jose Ortega vous offre l’hospitalité dans leur Choza.

texte et photos Olivier Méric

Ce trek vous permet d’approcher quelques uns des plus beaux lacs d’altitude d’Equateur, loin des routes touristiques au milieu de nombreuses communautés natives authentiques. De nombreux points de vue sur la route du trek vous permettront d’admirer les diverses lagunes, le Chimborazo et le volcan Sangay toujours en activité. Avec de la chance vous observerez le vol majestueux du Condor.
Il y a plus de soixante lagunes dans le canton d’Atillo et Osogoche. De nombreuses légendes naissent de l’ambiance mystique que donne le brouillard à ces lacs. Mais de curieux phénomènes existent, « le suicide des oiseaux » qui n’a pas trouvé d’explication scientifique se passe début septembre. Des miliers de petits oiseaux appelés Cubibigs volent au-dessus des lacs d’Osogsche (lagune Matayán et Cubillín). Nombreux sont ceux qui « tombent » littéralement dans les lacs et meurent…
La plupart du trek est à travers champ, mais il y a de nombreux chemins d’animaux et la basse végétation du « paramó » facilite la navigation. La région est peu peuplée, vous rencontrerez quelques paysans amicaux mais réservés.
Ils n’ont pas l’habitude de voir des étrangers.
De Riobamba il y a un bus journalier qui par de la 10 de Agosto et Benalcázar à 15h00 (14h30 le dimanche) pour Atillo Chico et Atillo Grande.

Détails

decembre à avril
20:00:00
Non
22 m ou km
4200 m
4200 m
IGM 1:50 000 : CT-ÑIV-A4 Totoras.

 

contacter l'agence Chimbonino ..........

Equipements spéciaux : Aucun
Eau : Pour la première partie du trek, jusqu’au col prévoir son eau, après les ruisseaux d’eau claire abonde.
Taxe et permis : Pas de taxe officielle mais les indiens des communautés peuvent vous demander une contribution pour traverser leur terre.

Géolocalisation

Images

Soyez le premier à commenter



Espace communautaire

Mot de passe:

Actualités

un ouvrage ludique pour adopter son comportement devant un patou

Découvrez les réflexes à adopter
Lire l'article

Dernière sortie