Partageons notre passion du sport !

l'Aigle Royal ou l'oiseau des dieux

Présentation

L’aigle royal, de la famille des Accipitridés, est le plus grand des aigles d\'Europe. Il mesure de 76 à 90 cm, pour une envergure d’ 1m90 à 2m30 à l’âge adulte….. c’est impressionnant. Son plumage est brun sombre et uniforme. Seul le dessus de la tête, la nuque et le bout de la queue sont d’une coloration plus claire. Les ailes du rapace sont plus foncées, barrées de jaune doré. La pointe du bec, quant à elle, est noire ; le reste étant plutôt jaunâtre. Ses pattes, qui sont une arme redoutable, sont jaunes et lui servent à attraper ses proies qui peuvent peser jusqu’à 5 kg. Ses yeux perçants sont brun sombre à brun clair et sont également d’une efficacité remarquable. Ils peuvent identifier une proie jusqu’à plusieurs centaines de mètres. Son arcade sourcilière saillante, protège son œil du soleil et d’éventuels coups lors des combats. Le plus souvent, on peut apercevoir l’aigle royal dans les montagnes des Alpes, des Pyrénées et de Corse.

  

Plus rarement, il peut également être aperçu dans le Massif Central, le Jura et en Ardèche le long des falaises. Vous pourrez éventuellement le rencontrer si vous voyagez en Asie, en Amérique du nord et en Afrique du nord. Cette variété de rapace, maintenant protégée, a bien failli disparaître il n’y a encore pas si longtemps que ça. On estime maintenant sa population, en France, entre 274 et 288 couples, ce qui est encore très peu. Les aigles royaux d'Europe migrent vers le Sud pour l\'hiver, vers des contrées plus chaudes. Ce rapace a une longévité avoisinant les 30 à 45 ans. En vol, l'Aigle royal se distingue par son imposante envergure et ses longues ailes aux extrémités fortement écartées et légèrement retroussées vers le haut. Ses longues ailes sont extrêmement efficaces pour utiliser les courants thermiques et dynamiques. Il peut rester dans le ciel plusieurs heures sans effectuer un battement d’aile. Sa queue, quelque peu arrondie, fait office de gouvernail et sa tête est très largement visible contrairement à d’autres rapaces.

Il patrouille et ratisse son territoire inlassablement à la recherche de petits gibiers, d’oiseaux, de rongeurs ou de reptiles. La proie repérée, il replie ses ailes et se lance à sa rencontre. Ses piqués peuvent atteindre les 300 km/h. Arrivé sur sa proie, il lui insère ses griffes acérées dans le corps, la traîne parfois sur plusieurs dizaines de mètres avant de l'emporter dans un de ses perchoirs. En plein vol, il est capable de se retourner et de saisir un oiseau par le dessous. En chasse, un couple peut s’entraider et chacun aura son rôle. L’un va lever la proie et la déstabiliser alors que l'autre passera derrière pour la tuer. Son territoire de chasse est relativement important. L'Aigle royal, en effet, vole dans la limite supérieure des forêts jusqu’aux plus hauts sommets des montagnes enneigées, et ce sur plusieurs kilomètres. L’aigle royal est très fidèle et son couple sera uni pour la vie. Ensemble, ils construiront leur aire constituée de branchages empruntés à la forêt. On trouvera ces nids habituellement sur une corniche, à l'abri du vent, ou sur la cime d'un arbre si le rapace se trouve entre 1400 et 1800 mètres d'altitude. Un couple peut avoir jusqu'à 5 nids qu'il consolide d'années en années jusqu'à ce qu'ils deviennent de véritables forteresses. Certains peuvent atteindre jusqu’à 2 mètres de haut. Entre fin mars et mi-avril, la femelle pond 2 œufs à quelques jours d'intervalle. Pendant un mois et demi, elle seule va couver les deux futurs aiglons. Après 43 jours de couvaison, les oisillons de 190g, vêtus d'un duvet blanc, naissent. A ce moment là, seul le mâle chasse et apporte les proies alors que la femelle les dépèce pour les donner aux petits. Dans 75% des cas, seul l'aîné des poussins survit. Le cadet, plus faible, est tué, souvent par son frère pour lui prendre sa nourriture. A dix semaines, le jeune est prêt pour son premier vol. Les parents incitent le jeune à voler en le laissant sans manger durant une ou deux semaines. Le vol devient alors vital et l’aiglon prendra son envol. Ensuite, les parents le nourrissent et lui apprendront à chasser. Il devient adulte vers 3, 4 ans où il devient enfin autonome.



Espace communautaire

Mot de passe:

Actualités

un ouvrage ludique pour adopter son comportement devant un patou

Découvrez les réflexes à adopter
Lire l'article

Dernière sortie